Emmanuelle Cosse à Saint-Quentin-en-Yvelines pour soutenir les projets de logements innovants

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 13 Avr. 2016 - Mis à jour le 4 Juillet 2017

Hier, mardi 12 avril, Emmanuelle Cosse, la Ministre du logement, était à La Verrière pour rencontrer les bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers et les habitants engagés dans les projets d’habitats nouveaux sur la ville.

Au programme de la délégation ministérielle, une visite du futur site du quartier des Bécannes, une présentation du projet d’habitat participatif et une table ronde avec l’ensemble des partenaires du logement sur la ville.


Le projet urbain des Bécannes, développé avec l’agglomération, pourrait accueillir progressivement dans les années à venir 1 800 logements diversifiés. Il doit permettre à la ville de faire passer son taux de logement social de 72 % actuellement à environ 50 %. Jean-Michel Fourgous, vice-président de Sqy a tenu à préciser que ce projet de grande ampleur doit encore faire l’objet d’arbitrage au niveau de l’agglomération. « Construire autant de logements ne va pas sans poser quelques problèmes. Selon moi, une étude d’impact est nécessaire pour faire avancer ce dossier », a-t-il déclaré lors de la table ronde avant de préciser qu’il fallait également « être à l’écoute des besoins des entreprises du territoire en matière de logement pour que les gens qui travaillent à Saint-Quentin-en-Yvelines puissent aussi y résider ».

Visite Emmanuelle Cosse ministre du logement à La Verrière SQY© Photohèque_SQY JJ.KraemerLe projet d’habitat participatif dans le quartier du village, conçu avec les futurs habitants va rassembler 14 logements en accession à la propriété a retenu l’attention de la ministre : « Ce projet innovant sera une réussite s’il devient un lieu de vie ouvert sur tout le quartier. La verrière pourra ainsi rejoindre le réseau national des collectivités pour l’habitat participatif. » Par ailleurs, Emmanuelle Cosse a tenu à féliciter La Verrière et Saint-Quentin-en-Yvelines pour leurs démarches en faveur du logement. « Il y a une volonté de répondre aux problématiques du logement avec des réponses différentes, innovantes. Il y a ici une vision à long terme qui prend en compte les questions liées aux transports et au rapprochement emploi habitat en évitant l’étalement urbain », a précisé la ministre lors de la table ronde.

Partager cet article :

Haut de page