Ryder Cup : SQY se prépare

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 04 Oct. 2017 - Mis à jour le 7 Novembre 2017

Du 25 au 30 septembre 2018, SQY accueillera la Ryder Cup et ses 60 000 spectateurs quotidiens. À 10 mois de l’événement, les derniers préparatifs se calent.

Une retransmission au Vélodrome National Site olympique

le Vélodrome National sera au coeur de l’événement en proposant une retransmission de la Ryder Cup et de nombreuses animations.

Ainsi tous les Saint-Quentinois sont invités, du vendredi 28 au dimanche 30 septembre 2018, pour suivre la compétition mais aussi pour participer à un ensemble d’animations autour du golf : aire de putting, parcours de golf, test de swing sur simulateur, musique, food-trucks, l’ambiance devrait être au rendez-vous !

www.velodrome-national.com

Le point sur l'accessibilité du lieu d'accueil avec Anne-Lise Quiot, directrice des sports à SQY.

SQY Mag : À un an de la Ryder Cup que reste-t-il à faire ?

Anne-Lise Quiot : Les grands principes du dispositif d’accessibilité sont bouclés avec les parkings relais et les gares. Ensuite, il y a l’ensemble des actions que nous allons mettre en oeuvre, dans la continuité de ce que nous faisons depuis plusieurs années pour sensibiliser la population au golf et à la Ryder Cup et accroître encore le sentiment de fierté des Saint-Quentinois d’accueillir un tel événement.

Qu’en est-il du plan de transports ?

A.-L. Quiot : L’objectif c’est que les gens viennent majoritairement en transports en commun. Personne ne pourra rejoindre directement le Golf National en voiture ou même à pied. Les visiteurs vont acheter les billets de transport ou de parking avec leur ticket d’entrée pour la compétition. Les automobilistes se gareront dans des parkings relais. Ils relieront ensuite le Golf National grâce à des navettes. Quatre parkings relais sont prévus : deux à l’Est, deux à l’Ouest du Golf National, à Louveciennes, Satory, Toussus-le- Noble et la Martinière, près d’Orsay. Des accès seront également organisés en navette à partir de la gare de SQY et de la gare de Massy. Le public arrivera à différentes entrées du Golf National, cela permettra de diviser les flux en deux. On minimisera ainsi l’impact de la circulation dans et hors du territoire.

Qu’est-il prévu pour les salariés des entreprises à proximité ?

A.-L. Quiot : Pour les habitants et les salariés, l’objectif est d’éviter au maximum les gènes. Nous travaillons avec les entreprises de la zone pour recenser leurs contraintes et étudier des accès pour leur faciliter la vie. Pour les habitants les plus impactés, les accès seront filtrés avec des laissez-passer.

SQY se prépare à la Ryder CupPascal Grizot© C. Lauté - Phothèque SQYPascal Grizot est président de la commission Ryder Cup de la ffgolf. Il est l’un des principaux instigateurs de l’accueil de cette compétition en France et en particulier à SQY. Nous avons fait le point avec lui sur ce qui nous attend fin septembre 2018.

SQY Mag : Que représente cette Ryder Cup ?

Pascal Grizot : En France on a encore du mal à imaginer ce qu’est la Ryder Cup. Dans le monde ou aux États-Unis, c’est le deuxième événement le plus suivi après le Super Bowl. C’est d’abord une compétition mythique qui existe depuis 1927. Cette opposition très originale entre les États-Unis et l’Europe. Il n’y a aucune autre compétition où une équipe porte les couleurs du drapeau européen.

Il y a une émotion et une ferveur extraordinaire que l’on ne rencontre dans aucune autre discipline sportive, parce qu’il n’y a pas cette opposition entre l’Europe et les USA. Quelque 60 000 personnes autour d’un parcours de golf, c’est également unique. Les dernières Ryder Cup n’en ont accueilli que 50 000. La configuration du Golf National, conçu comme un stade de golf, permet ce chiffre exceptionnel.

Quels en sont les enjeux ?

P. Grizot : C’est d’abord le développement de la pratique du jeu en mettant un coup de projecteur sur le golf en en parlant différemment. La Ryder Cup avec sa ferveur populaire peut montrer une autre image du golf. Il représente le premier sport individuel pratiqué dans le monde, avec plus de 70 millions de golfeurs. Il s’agit aussi de positionner la France comme une destination golfique.

Beaucoup d’Américains aiment la France et viennent chaque année, mais aucun ne vient avec son sac de golf car ils ne connaissent pas la qualité de nos parcours. Après La Ryder Cup, les Américains ne verront plus jamais la France comme ils la voyaient avant. On a déjà près de 19 000 Américains pré-inscrits pour 2018. Là encore ce sera un record. Jamais autant d’Américains ne seront venus assister à une Ryder Cup organisée en Europe.

Partager cet article :

Haut de page