Un nouveau Contrat de ville pour Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Article posté le Mercredi 7 Octobre 2015
mis à jour le 13 Mai 2016

Mardi 6 octobre, le nouveau Contrat de ville 2015-2020 de Saint-Quentin-en-Yvelines a été signé en présence de M. Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports. Après une année de concertation et d’études, ce Contrat va permettre à l’agglomération de mieux lutter contre les inégalités.

Pour Patricia Labe, vice-présidente en charge de la politique de la ville et de l’action sociale, « l’objectif de la Casqy est de réduire les inégalités et d’améliorer la qualité de vie dans les quartiers pour que cela ait un effet positif sur l’ensemble de notre territoire ». C’est avec le Contrat de ville que seront mis en place et/ou soutenus les dispositifs qui permettront d’atteindre ces objectifs. Il est porteur d’une forte mobilisation avec trente et un signataires et associe près d’une centaine de partenaires et deux cents professionnels.


« Ce contrat ambitieux est cependant mis en place dans un contexte d’incertitude marqué à la fois par la baisse des dotations de l’État, qui pousse la Casqy à se recentrer sur ses compétences essentielles, la redéfinition de la géographie prioritaire (lire ci-contre) et la prise en compte de l’intégration de nouvelles communes au périmètre intercommunal ». Patricia Labe

11 axes d’actions au quotidien

Dans le cadre du Contrat de ville 2015-2020, la compétence politique de la ville de la Casqy se déploie à partir de 11 thématiques réparties en 3 piliers. Elle se traduit en actions mises en oeuvre par les services de la Casqy, des communes et de nombreuses associations.
« Il y a de très bons projets. On fait avancer les quartiers. On les dynamise. Il faut aussi souligner le rôle des associations et des écoles qui permettent à de nombreux jeunes de retrouver le chemin de la formation et du travail. Enfin, il faut préciser que les dispositifs que nous mettons en place ne doivent pas s’adresser qu’aux personnes des quartiers prioritaires. Ils sont aussi ouverts à tous ceux qui en ont besoin »
, précise l’élue à la politique de la ville.

Les enjeux de ce Contrat intègrent 4 axes transversaux que sont la jeunesse, l’égalité femme/homme, la lutte contre les discriminations, la citoyenneté et les valeurs de la République.

Pilier 1, la Cohésion sociale :

  • Accès au droit avec la Maison de la justice et du droit, le point service au particulier (PSP) ou encore le développement de la médiation en commissariat ;
  • Santé, avec une action plus coordonnée de l’Institut de Promotion de la Santé (IPS)
  • Un volet culture, sports, vie associative,
  • Un volet prévention et sécurité.

Pilier 2, le Cadre de vie et le renouvellement urbain :

  • Aménagement et urbanisme. Un nouveau programme de rénovation urbaine (le PRU2) va être lancé. Il complétera et élargira le travail effectué à Trappes et La Verrière depuis 2002.
  • Transports, mobilités et déplacements, habitat, commerces.

Pilier 3 : Développement économique et emploi.

Documents de présentation du contrat de ville de Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 - 2020

Partager cet article :

Haut de page