SQYdemain : projet de territoire

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 28 Juin 2016 - Mis à jour le 21 Août 2018

Composé de 12 communes depuis le 1er janvier 2016, le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, terre d’innovations, a entamé une réflexion large visant à mettre en place en 2018 un projet de territoire global et concerté : SQYdemain.

Un projet de territoire partagé

3 phases, depuis le diagnostic au vote par les élus

Le projet de territoire SQYdemain est conçu comme une démarche permettant de définir les enjeux de SQY pour les trente prochaines années. Développement économique, transports et mobilités, logement, environnement, urbanisme, gestion des ressources, sports, loisirs, culture… Tous les secteurs sont concernés.

Les 3 phases du projet de territoire :

  • 1 - Un diagnostic territorial mené entre décembre 2016 et mars 2017.
  • 2 - Une stratégie territoriale définie entre avril et décembre 2017, sur la base d’entretiens et d’ateliers menés avec les élus et la population de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • 3 - Un programme d’actions, défini actuellement par les élus et l’administration de SQY. Son élaboration aboutira au lancement de la démarche projet de territoire, à la rentrée de 2018.

Les Saint-Quentinois mobilisés

Le projet de territoire SQYdemain est réalisé en lien avec les populations concernées. Le 29 novembre 2016, celles-ci ont participé à la soirée d’information du projet de territoire, au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Les Saint-Quentinois ont été associés à la réflexion collective tout au long du processus de diagnostic :

  • Grand public : l’opération digitale « SQY m’plaît / SQY m’plaît pas », entre juillet et décembre 2016, a permis aux habitants d’apporter leur témoignage et avis sur les réseaux sociaux.
  • Jeunes habitants et étudiants de Saint-Quentin-en-Yvelines : plusieurs ateliers organisés entre janvier et mars 2017 à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, à l’école d’ingénieurs ESTACA,  à l’École de la deuxième chance et en mairie de Plaisir ont enrichi le projet de territoire en recensant les points de vue des jeunes habitants et étudiants.
  • Dirigeants d’entreprises, responsables éducatifs, responsables associatifs (culture, sport, loisirs…) : plusieurs ateliers mixtes organisés en janvier et février 2017.
  • Conseil de développement de SQY (Codesqy) : mobilisé dès 2016, le Codesqy a rendu un avis sur le projet de territoire en mai 2017.

Ces réflexions ont permis aux élus communautaires de valider un ensemble d’axes et d’orientations.

4 axes, et des projets concrets à venir

À ce jour, l’exercice d’intelligence collective SQYdemain mené depuis 2017 a permis de définir quatre axes principaux pour l’avenir de SQY :

  • Révéler et transformer l’existant :
    vie économique dense, quartiers pavillonnaires, espaces naturels propices aux pratiques de loisirs, transports… Le territoire de SQY présente de nombreux atouts qu’il convient de valoriser pleinement.
  • Lier les initiatives et faire ensemble :
    les services de SQY ont identifié 130 projets qui, pour certains, engagent une dynamique collective entre acteurs (économiques, publics, associatifs…). L’enjeu est de créer et maintenir une émulation d’ensemble.
  • Considérer toutes les situations de vie :
    SQY se caractérise par une diversité de situations qui, des jeunes aux seniors, en passant par les porteurs de projets économiques ou les personnes en difficulté, sera prise en compte.
  • Libérer les énergies pour innover :
    terre d’innovations, SQY est un terrain d’expérimentations pour de nombreux acteurs – notamment économiques, agricoles et associatifs. Le projet de territoire fera la part belle à ces initiatives.

Ces axes seront traduits concrètement par un ensemble de projets, mis en place à SQY à partir de la fin de l’année 2018.

Suivez les évolutions du projet de territoire SQYdemain

  • sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), via le #sqydemain ;
  • dans le magazine mensuel SQY Mag de l’agglomération ;
  • via des campagnes d’affichage et de communication (« Dites-le en images »…)

Partager cet article :

Haut de page