Zac de l'Aérostat

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 0 0 0 - Mis à jour le 21 Août 2018

Cette ZAC, principalement résidentielle, a connu ses premières livraisons en 2012 et elle entre actuellement dans sa troisième phase.

Quelque 324 logements ont déjà été créés de 2012 à 2014 et 359 sont livrés récemment ou en cours de construction.

Le programme de la ZAC a permis l’installation de nouveaux commerces en rez-de-chaussée des bâtiments sur la rue Maryse Bastié, et elle intègre une Zone Franche Urbaine favorisant l’emploi de proximité.

Elle s’est également accompagnée d’un aménagement viaire et paysager pour établir un lien entre le quartier des Merisiers et celui de la Plaine de Neauphle et de nouvelles voies de circulation, notamment un mail piéton, pour mieux relier la ville aux axes de proximité (RD36 et RD9142).

La ZAC s’étend sur 12,5 hectares et inclut une réserve pour équipement scolaire et/ou périscolaire, une résidence pour personnes âgées et une maison des associations.

Phasage :

2018 : consultation des promoteurs sur la phase 3
2019 : début échelonné des travaux
2021-2022 : livraison des premiers logements de la phase 3.

L’organisation de la Zac repose sur :

  • le principe de 2 grands axes structurants Est-Ouest et Nord-Sud volontairement généreux et imposants pour affirmer les continuités des voies et la liaison entre le centre principal Jaurès et les quartiers des Merisiers et de la Plaine de Neauphle
  • une organisation des constructions le long de ces avenues qui font référence à un modèle d’architecture urbaine plus traditionnelle en décalage avec le grand ensemble des Merisiers et les opérations Sand/Pergaud/Verlaine des années 70 ou même le village 
  • une liaison inter quartier reliant le coeur Plaine de Neauphle au village
  • une centralité affirmée à la jonction des deux axes principaux
  • une entrée de ville à vocation tertiaire (Rd Point F. Mitterrand)
  • la greffe des squares Sand et Pergaud
  • la continuité de la rue Maurice Thorez
  • le renforcement de la trame verte et des liaisons douces

Les principes d'aménagement de la ZacLes principes d'aménagement de la Zac© Photothèque CASQY

Origine du nom : pourquoi Zac de l’Aérostat ?

Le 25 septembre 1852 un aérostat* décolle de Paris pour atterir à Trappes, sur un terrain de la plaine de Neauphle après un trajet de 27 km. C’était la première réalisation effective d’un ballon de forme ellipsoïdale muni d’un
gouvernail de Henri Giffard
* dirigeable propulsé par une petite machine à vapeur qui actionne une hélice

Partager cet article :

Haut de page