SQY investit et soutient l'aménagement des communes

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 14 Mai 2018 - Mis à jour le 15 Mai 2018

Chaque année, Saint-Quentin-en-Yvelines investit environ 7,5 millions d’euros pour soutenir des projets mis en oeuvre par les douze villes de la communauté d’agglomération. Quelques exemples qui verront le jour très bientôt :

Le double de rôle de SQY

Création de nouveaux équipements ou réhabilitation de l’ancien, l’esprit est le même, il s’agit de garantir un meilleur service aux habitants sur le territoire, en soutenant et favorisant les réalisations nécessitant de forts investissements.En matière d’aménagement et d’équipements.

Saint-Quentin-en-Yvelines dispose d’un double rôle :

  • La communauté d’agglomération investit pour ses projets propres, les réalisations qui relèvent de ses compétences (notamment, le développement économique, l’aménagement du territoire, les voiries et infrastructures…). À ce titre par exemple, SQY participe à l’aménagement du quartier « Guyancourt Saint-Quentin Est », qui accueillera la future gare de la ligne 18, et pilote la réalisation d’un futur pôle High Tech rassemblant des zones d’activités situées à Plaisir, Trappes, aux Clayes-sous-Bois et à Élancourt.

  • La communauté d’agglomération apporte également un soutien financier aux projets communaux via des fonds de concours. Notamment, environ 7,5 millions d’euros sont ainsi versés annuellement aux villes pour soutenir leurs projets.

Villepreux - un nouveau gymnase dans les Hauts-du-Moulin

Gymnaste à Villepreux - les hauts du moulin© Ville de VillepreuxAvec pour objectif d’encourager les pratiques sportives et de répondre aux besoins des utilisateurs, Villepreux a programmé la réalisation d’un nouveau gymnase de 2 600 m² pour la ville. L’équipement, livré à la rentrée scolaire 2018-2019, comprendra notamment une salle multisport de 1 260 m² avec 250 places en gradins, ainsi qu’une salle de danse de 110 m² et une salle de gymnastique de 660 m².

De quoi accueillir les sportifs, petits et grands, dans les meilleures conditions, au sein d’un équipement qui vise également à la réduction des consommations d’énergie.

Coût prévisionnel : 4,6 millions d’euros
Participation de Saint-Quentin-en-Yvelines : 490 000 €

Elancourt - une école pour mélomanes

Ecole de Musique Elancourt© C. Lauté - Photothèque SQY700 m² de salles insonorisées dédiées à l’enseignement pour les 500 élèves de l’école de musique d’Élancourt. La rénovation et l’adaptation de l’ancien centre oecuménique des Sept-Mares va permettre de proposer aux mélomanes un équipement plus adapté à la pratique musicale.

C’est aussi l’occasion pour la commune de renforcer son action de valorisation du centre-ville par la création d’un pôle culturel attractif. L’école de musique rejoint ainsi un secteur riche en la matière où se côtoient le Prisme, le Ciné 7 et la médiathèque.
L’établissement devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2018.

Coût prévisionnel : 2,5 millions d’euros
Participation de Saint-Quentin-en-Yvelines : 1 million d’euros.

Les Clayes-sous-Bois - gymnase Maurice-Baquet

Construit dans les années 1970, le gymnase Maurice-Baquet des Clayes-sous-Bois bénéficie d’une rénovation complète

. Réaménagement des espaces extérieurs, rénovation de la façade, travaux d’isolation, mise en accessibilité : cette opération majeure des Clayes-sous-Bois va permettre de faire bénéfi cier les établissements scolaires et les associations sportives d’un équipement qualitatif, déjà fort d’une tribune de 460 places.

Entamé durant l’été 2017, les travaux devraient s’achever en fi n d’année 2018.

Coût prévisionnel : 2 millions d’euros
Participation de Saint-Quentin-en-Yvelines : 395 000€.

Guyancourt - nouvelle jeunesse pour le mail des Saules

Mail des Saules Guyancourt© C. Lauté - Photothèque SQYDepuis les années quatre-vingt, le mail des Saules représente à Guyancourt un espace essentiel de circulations douces. Piétons et cycles s’y retrouvent chaque jour pour se rendre dans la maison des quartiers, les établissements scolaires, la crèche, les commerces et les entreprises du quartier, ou se diriger vers la gare de SQY / Montigny-le-Bretonneux.

Après quarante ans d’existence, l’ensemble du mail s’est détérioré en raison des arbres malades et des racines qui abîment le sol et les réseaux souterrains. Afin de lui offrir une nouvelle jeunesse, la ville de Guyancourt met en oeuvre un large chantier de rénovation.

Entre la place de la République et la place Vincent-Van-Gogh, ce sont ainsi 17 000 m2 qui seront réaménagés en voie verte à partir de l’été 2018 pour une livraison prévue à l’horizon 2020.

Coût prévisionnel : 2,3 millions d’euros
Participation de Saint-Quentin-en-Yvelines : 500 000 euros et co-maîtrise d’ouvrage sur une partie des travaux.

Magny-les-Hameaux - Rénovation du centre de loisirs Henri-Dès

Amélioration des performances énergétiques, de l’accessibilité et du cadre de vie : trois grands axes d’investissement de la commune de Magny-les-Hameaux, déclinés notamment avec la rénovation du centre de loisirs Henri-Dès. Ce chantier prioritaire va permettre d’améliorer notamment la performance énergétique de l’équipement grâce au remplacement des menuiseries en triple vitrage, de l’isolation et de la ventilation.

Après six mois de travaux, le centre de loisirs Henri-Dès rouvrira ses portes à l’occasion des vacances d’avril 2018.

Coût prévisionnel : 400 000€
Participation de Saint-Quentin-en- Yvelines : 200 000€

Trappes - école du quartier Jaurès - Gare

Ecole quartier Gare - Jaurès à Trappes© ASA architectesUn nouvel établissement pour répondre aux évolutions démographiques du quartier Jaurès-gare. La ville de Trappes-en-Yvelines met en oeuvre la construction de l’école Jules-Ferry, rue Pierre- Sémard, sur un terrain de 5 000 m² appartenant à la Ville. Douze classes, une salle informatique, une bibliothèque…Le nouvel établissement pourra accueillir les jeunes élèves dans les meilleures conditions.

Le projet s’inscrit dans la continuité de son environnement urbain de centre-ville, constitué de constructions peu élevées, cible une consommation énergétique basse et sauvegarde autant que possible les espaces végétalisés existants sur le terrain.

Coût prévisionnel de l’opération : 5,8 millions d’euros
Participation de Saint-Quentin-en-Yvelines : 800 000€

Partager cet article :

Haut de page