Bientôt le Personal Rapid Transit à SQY ?

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 12 Juin 2018 - Mis à jour le 12 Juin 2018

SQY étudie la faisabilité d’un tronçon test de transport innovant : le PRT pour personal rapid transit. Un réseau de transport aérien emmenant environ 6 personnes assises et pouvant atteindre la vitesse de 100 km/h… Vous avez dit « terre d’innovations » ?

Bienvenue à bord d’un des projets les plus audacieux de SQY. Un projet ayant pour objectif de favoriser la mobilité et l’intermodalité des usagers. Un projet qui n’a encore jamais été réalisé dans le monde et au parfum avant-gardiste.

Innovation et environnement

Le PRT, qu’on pourrait traduire par transport personnel automatisé, consiste en un transport automatique par véhicules électriques et indépendants (des cabines) d’un point A à un point B, sans arrêt intermédiaire. Six personnes pourraient prendre place dans ces cabines à vitesse commerciale élevée.

Ce système possède de nombreux avantages puisque hors du trafic routier et fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, il permet de réduire les temps de déplacements pour un coût de fonctionnement et d’investissement moindre et un impact environnemental réduit au maximum.

Réduire la pollution et les embouteillages

Personal Rapid Transit© SuprawaysPour les voyageurs les bénéfices sont prometteurs : l’usager n’a qu’à se rendre à une station, faire une demande de trajet, monter à bord et préciser sa destination pour s’y rendre directement et sans arrêt intermédiaire.

Pour les villes, là encore, les bénéfices paraissent importants, laissant présager des réductions de coûts et une diminution du trafic routier et des maux qui en découlent : moins de pollution, diminution des embouteillages, etc.

S’appuyant sur différentes expertises, SQY va à présent commencer une phase d’étude de faisabilité (sur le plan des infrastructures, de l’urbanisme, des impacts environnementaux, ou encore du financement) pour envisager un tronçon aérien test.

Bientôt en test à SQY ?

Ce démonstrateur pourrait ouvrir la voie à long terme au développement d’un réseau complet sur SQY, voire de l’OIN Paris-Saclay et serait un vecteur d’attractivité renforcée du territoire. Si le projet n’en est qu’à ses prémices, il n’en demeure pas moins très intéressant. S’il devait aboutir, il ancrerait encore un peu plus Saint-Quentin-en-Yvelines dans le « gotha » de ces villes visionnaires et futuristes.

Gageons que nombreux seront ceux qui en suivront avec grand intérêt l’évolution et attendront le retour de l’étude avec impatience. Un retour que l’on souhaite… vers le futur…

Des infos supp. sur : http://www.supraways.com/

Partager cet article :

Haut de page