Emmaüs Trappes, nouvelle formule

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 05 Avr. 2018 - Mis à jour le 5 Avril 2018

Fermés depuis près de deux ans, les locaux d’Emmaüs, avenue des Bouleaux à Trappes, ont rouvert leurs portes au public début mars. Nouvelle équipe, nouveau projet : si l’adresse est restée la même, tout le reste a changé.

Emmaus Trappes réouverture© G. Robin - Photothèque SQYExit les piles de meubles en kit qui encombraient le hall d’entrée, les bibelots défraîchis, les vêtements en vrac… Sous la houlette de Franck, ex-directeur d’exploitation fidèle, depuis 20 ans, aux valeurs portées par l’abbé Pierre, et de son adjoint Yvan, compagnon pendant 6 ans avant de devenir salarié de l’association, Emmaüs Trappes a pris un nouveau départ. « Avec le soutien d’Emmaüs France, qui a racheté les murs, nous avons entièrement réaménagé le bâtiment », explique le nouveau responsable des lieux.

Mobilier, vaisselle, poussettes, vêtements… Cinq compagnons, épaulés par une quinzaine de bénévoles dévoués, réceptionnent désormais les dons (en bon état). Les objets sont ensuite triés, et leur état contrôlé avant leur mise en vente. Dans son atelier, Tarik teste le petit électroménager et l’informatique.

« Nous ne proposons que des appareils qui fonctionnent correctement.Les autres sont confiés à un éco-organisme spécialisé dans le recyclage des déchets électroniques. »

Un lieu de vie alternatif

Les objets, étiquetés, sont soigneusement agencés par îlots dans un vaste espace de 800 m2. « Cette nouvelle organisation, plus fonctionnelle, permet de valoriser à la fois les objets confiés par nos donateurs, les acheteurs qui viennent nous rendre visite, mais aussi le travail des compagnons. La partie immergée de l’iceberg… », sourit Franck Leton. Pour les compagnons, « souvent en rupture avec la société », ce lieu de vie alternatif est une parenthèse, sans limitation de durée, dans laquelle se tissent des repères, des liens, des projets de vie. De nouveaux rituels aussi : la main que l’on doit serrer en arrivant, le déjeuner préparé à tour de rôle et pris en commun, la cohabitation dans un pavillon de Trappes.

« Un compagnon a un toit, une activité, des compétences. En choisissant d’aider ceux qui en ont besoin, il est acteur de sa vie », assure le responsable de la Communauté. Entre bonnes affaires et engagement solidaire, n’hésitez pas à venir y faire un tour.

Communauté Emmaüs de Trappes
201, avenue des Bouleaux
Tél. 01 30 16 13 45
Horaires d'ouverture et infos sur : www.emmaustrappes.fr 

Elsa Burette pour saint-quentin-en-yvelines.fr

Partager cet article :

Haut de page