Les fresques inaugurées au Valibout

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 25 Sep. 2017 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

Trois fresques monumentales, réalisées avec les habitants, habillent désormais les façades du quartier du Valibout, à Plaisir.

« Ça fait près de 15 ans que je vis ici. Cette réhabilitation, ça a donné un coup de propre au quartier, mais ça montre aussi sa mixité. Ces façades, maintenant, elles parlent de nous », sourit Hawa, les yeux rivés sur l’immense fresque qui recouvre désormais l’immeuble voisin du sien.

Initié en 2013, ce projet d’envergure soutenu par le bailleur Les Résidences Yvelines Essonne, SQY, la Caisse des dépôts et la Ville de Plaisir a franchi un cap, le 23 septembre 2017, avec l’inauguration des trois premières fresques.

Le tissage comme fil rouge

Inauguration Fresques au Valibout à Plaisir3 fresques ont été inaugurées dans le quartier du Valibout à Plaisir.© R. Dieckmann - Photothèque SQY« Les designers de CitéCréation, leader français de l’art mural urbain, sont des faiseurs de beau, des tisseurs de liens… Ces œuvres collectives, réalisées avec la participation de plus de 200 Plaisirois, témoignent du sentiment d’appartenance des habitants à leur quartier », a souligné Joséphine Kollmannsberger, maire de Plaisir et vice-présidente de SQY.

Pour créer ces trompe-l’œil « made in Valibout », CitéCréations a travaillé en concertation avec les habitants, riverains et associations du quartier durant plusieurs mois. Les témoignages, écrits et vidéos collectés l’an dernier ont permis de définir une trame artistique autour d’un thème : le tissage. Tissage des étoffes qui symbolisent métissage et richesse des cultures, tissage des liens qui unissent les habitants…

Réhabilitation et reconnaissance

« L’œuvre du 12, allée Saint-Just reflète l’intimité des habitants à travers de nombreux temps festifs et de partage. Les motifs et les ornements du n° 8 illustrent la poésie et la créativité de ce quartier. Tournée sur l’extérieur, la dernière fresque (n° 9), en bichromie, associe culture et diversité avec une dynamique de cercles ascendants, symboles de vie, d’harmonie, d’énergie… », a rappelé Lionel Toutain Rosec, chef de projet associé de CitéCréation.

Une première étape majeure pour cette réhabilitation qui se poursuivra jusqu’en 2020.

Elsa Burette pour saint-quentin-en-yvelines.fr 

Partager cet article :

Haut de page