SQY s’engage dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 27 Nov. 2018 - Mis à jour le 28 Novembre 2018

Mardi 27 novembre 2018, les ministres C. Castaner, M. Schiappa et N. Belloubet sont venus inaugurer le Portail de signalement des violences sexuelles et sexistes au commissariat de Guyancourt. Une première en France.

Portail de signalement violences Guyancourt SQYEn présence du sénateur M. Laugier (à gauche), Nicole Belloubet, Marlène Schiappa et Christophe Castaner ont inauguré le portail.© D. Canova - Photothèque SQYC’est une première en France, et cela se passe à Saint-Quentin-en-Yvelines. Mardi matin, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, Marlène Schiappa, la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, et Nicole Belloubet, la ministre de la Justice et Laurent Nunez, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, ont inauguré le Portail de signalement des violences sexuelles et sexistes, au commissariat de Guyancourt.

Ce portail national doit permettre de libérer la parole des victimes et des témoins, et d’enclencher un changement de mentalité et de comportement dans la société française.

Portail de signalement violences Guyancourt SQYMme Letarnec, maire de Guyancourt, a accueilli les 3 ministres au commissariat de la Ville.© D. Canova - Photothèque SQYEn revanche, il ne s’agit pas d’un portail de dépôt de plainte ou de pré-plainte en ligne.

Des policiers formés à toutes les sollicitations

Au quotidien, dans la salle de veille du commissariat de Guyancourt, 16 policiers volontaires « spécialement formés pour l’écoute, l’accompagnement et l’orientation des victimes et des témoins sont derrière les écrans pour répondre 24 h/24 et 7 j/7 aux sollicitations, explique le capitaine Sandrine Masson, chef du Portail de signalement des violences sexuelles et sexistes.

Une psychologue est également présente pour assister les opérateurs dans leurs réponses si besoin, et le cas échéant pour discuter directement avec la personne sur le tchat ». Ce dispositif de la Police Nationale vient compléter celui déjà en place à Rennes, dans les locaux de la Gendarmerie Nationale.

SQY fortement impliqué dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Portail de signalement violences Guyancourt SQYLe capitaine Sandrine Masson, en charge du Portail de signalement.© D. Canova - Photothèque SQYDéjà impliqué dans la lutte contre les violences faites aux femmes par le biais de la Maison de Justice et de Droit, ou le soutien d’associations qu’elle subventionne comme le CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles à hauteur de 44 000 €), Saint-Quentin-en-Yvelines est une nouvelle fois dans l’actualité et à la pointe de l’innovation pour cette grande cause nationale.

Accéder au portail de signalement :
https://www.service-public.fr/cmi

TV 78 : violences sexuelles et sexistes : une plateforme lancée à Guyancourt

Partager cet article :

Haut de page