Alejandro Reyes : le gazon dans la peau

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 13 Oct. 2017 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

C’est l’un des atouts majeurs du Golf National pour la préparation
de l’Albatros à la Ryder Cup. Alejandro Reyes est l’un des plus jeunes et des meilleurs greenkeepers européens. Portrait.

Alejandro Reyes Greenkeepers Golf National© C. Lauté - Photothèque SQYIl faut le voir, accroupi, le regard incliné sur le gazon taillé au millimètre du green du sublime trou 18 de l’Albatros. Il observe, tâte le sol, le caresse et enlève avec minutie les quelques bouts de gazon s’échappant légèrement du contour du trou. Pour Alejandro Reyes, le jeune surintendant surdoué du Golf National, le gazon, c’est une passion.

« Nous travaillons au dixième de millimètre près. C’est comme un sportif de très haut niveau. Pour qu’il soit prêt, il faut l’échauffer, le préparer. Depuis que j’ai 13 ans, mon père me demandait d’entretenir le gazon de la maison. Il y avait beaucoup de golfs près de chez nous. J’ai très vite adoré tout ce qui touchait à la jardinerie et je trouvais la relation entre le gazon et le sport passionnante. »

Son diplôme d’ingénieur agronome en poche, il part très vite en Angleterre, là où l’herbe est plus verte. Il travaille le gazon de Wimbledon, du stade d’Arsenal et c’est là que sa passion pour les parcours de golf commence. Après avoir arpenté la centaine de greens et fairways londonien, il repart travailler en Espagne pour s’occuper d’un complexe de golfs de Jack Nicklaus. « À 24 ans, j’ai été nommé surintendant, c’est exceptionnel à cet âge », reconnaît-il avec son petit accent et le large sourire qui le caractérisent.

La Ryder Cup, le plus beau challenge de ma vie

 C’est en 2012, après l’obtention de la Ryder Cup 2018 que la Fédération française de golf lance un appel à candidature international pour trouver le greenkeeper capable de transformer l’Albatros pour recevoir la plus prestigieuse des compétitions golfiques. Perfectionniste et passionné, Alejandro tirera très vite son épingle du jeu.

« Deux mois après le premier entretien tenu en anglais, je suis revenu et j’ai fait mon deuxième entretien entièrement en français. Je voulais ainsi montrer ma motivation. Pour moi, la Ryder Cup c’est un rêve. Il s’agit du challenge de ma vie. C’est la première fois que ça se passe en Europe continentale et on ne sait pas s’il y en aura une autre en France un jour. Alors il faut tout donner ! » Aujourd’hui, Alejandro Reyes est le plus jeune surintendant d’un parcours de Ryder Cup. Il n’en reste que 11 vivants à travers le monde.

Des travaux pharaoniques pour l'Albatros

Il aura fallu plus de deux ans de travaux pour mettre les 18 trous de l’Albatros au niveau de la Ryder Cup sous la direction attentive et exigeante à l’extrême d’Alejandro. « Aujourd’hui l’Albatros est drainé comme un stade de foot. S’il pleut, on peut continuer à jouer. S’il fait canicule un mois avant la compétition nous avons à présent un système d’arrosage super performant. Nous avons refait les routes et les chemins pour les spectateurs, les accès et les terrains pour recevoir les infrastructures des hospitalités. Si la Ryder Cup était dans 5 semaines, nous serions prêts ! Et Après la Ryder Cup, il y aura les JO ! »

Les compliments sont unanimes. Des joueurs professionnels jusqu’aux golfeurs amateurs ayant joué sur l’Albatros, le parcours est exceptionnel du trou 1 au 18. Alejandro voit sa renommée mondiale grandir. Lui, reste modeste mais très motivé. « Je veux être le meilleur ou du moins essayer de l’être. »

Golf National
2 avenue du Golf, Guyancourt
www.golf-national.com

Partager cet article :

Haut de page