Mathis Buchon : De Plaisir au Stade Français

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 18 Juil. 2017 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

Après avoir découvert le rugby au PRC 78, Mathis Buchon intègre le pré-centre de formation du Stade Français. Il fait partie de la vingtaine de jeunes sur laquelle mise le club parisien pour l’avenir.

Mathis Buchon© C. Lauté - Photothèque SQYLe club de rugby de Plaisir est l’un des meilleurs du département. Il l’a encore prouvé cette année en allant chercher la montée en Fédérale 2. Dans quelques années, il sera peut-être connu pour avoir été le club formateur de Mathis Buchon (16 ans ; 1,82 m ; 104 kg).

Nous n’en sommes pas là, mais le jeune pilier est l’un des rares joueurs de l’histoire du club à avoir intégré le pôle Espoirs de la Fédération française de rugby, en internat au lycée Lakanal de Sceaux. Au nombre de dix en France, ces pôles sont des structures permanentes de préparation et d’accession au plus haut niveau. La rentrée dernière, Mathis faisait partie des vingt-six sélectionnés, ce qui est un signal en soi quant à la valeur du joueur. D’un naturel plutôt réservé, il n’est pas allé fanfaronner : « Franchement, il n’y a pas de quoi. Je ne suis pas du genre à me vanter. Les autres étaient contents pour moi et m’ont souhaité bonne chance. »

C’est au PRC 78 que Mathis Buchon découvre le rugby à l’âge de douze ans. Moins de cinq saisons plus tard, il tutoie l’élite du rugby, notamment les pros du Stade Français, qu’il croise à l’entraînement, dont Rabah Slimani, son modèle. « En troisième, j’étais en section sportive rugby au collège Apollinaire de Plaisir, raconte-t-il. C’est pendant un stage avec le Stade Français qu’ils m’ont remarqué. » Il réussit les tests de sélection, et évolue depuis avec les cadets du club parisien. Il a changé de poste, de troisième ligne centre à Plaisir (où il était le plus grand), il passe pilier, « je trouve ça bien, j’aime quand il y a du contact ! ».

Son objectif : devenir professionnel

Après une semaine bien chargée au lycée – outre ses cours de 1re ES et la préparation des épreuves anticipées du baccalauréat s’ajoutent une douzaine d’heures de Après avoir découvert le rugby au PRC 78, Mathis Buchon intègre le pré-centre de formation du Stade Français. Il fait partie de la vingtaine de jeunes sur laquelle mise le club parisien pour l’avenir. rugby et de musculation –, Mathis partait le vendredi soir au Stade Français pour l’entraînement avec son club, avant le match du week-end. « Quand je rentrais chez moi, j’étais épuisé. »

Mais Buchon est du genre bûcheur. Et malgré les coups durs cette année, notamment deux blessures dont une double entorse de la cheville droite qui l’a privé de terrain pendant un mois et demi et fait rater un stage de sélection pour être dans le top 100 français – obligatoire pour rester au pôle –, il s’est donné à fond pour prouver sa valeur. « Je lui ai découvert une force de caractère que je ne lui connaissais pas, confirme sa mère, Murielle. Mathis a énormément mûri en quelques mois. »

Le Stade Français croit plus que jamais en lui. Le club vient de le recruter dans son pré-centre de formation, et a choisi de l’intégrer à l’équipe de moins de dixhuit ans, en Crabos. Mathis garde la tête froide : « Je vais être en concurrence avec des joueurs qui ont deux ans de plus que moi. Il faudra que je gagne ma place. » Il a encore beaucoup de travail avant de devenir pro, son objectif, dans les six ans à venir. Mais Mathis sait ce qu’on attend de lui, et a les moyens de réussir.

Club de Rugby de Plaisir
www.plaisir-rugby-club.net/

Partager cet article :

Haut de page