Projet de territoire, phase 1 : retour sur les ateliers participatifs

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 28 Mars 2017 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

De janvier à mars 2017, 200 personnes ont participé aux ateliers de diagnostic organisés dans le cadre de la première phase du projet de territoire. Fort de nombreux témoignages, SQY a pu brosser un tableau riche et détaillé de tous les enjeux du territoire.

Paroles de jeunes

Les quatre « ateliers jeunes » ont réuni 75 participants : étudiants de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, de l’ESTACA (école d’ingénieurs située à Montigny-le-Bretonneux) et de l’école de la deuxième chance (établissement situé à Trappes), ainsi que des jeunes adultes résidant à Plaisir.

L’objectif : mieux connaître le quotidien, le vécu et les ressentis de la jeune génération Saint-Quentinoise. 

Quelques témoignages :

Retour sur les ateliers participatifs SQYdemainAtelier mené avec les jeunes saint-quentinois.© J.J. Kraemer - Photothèque SQY« Ce que j’aimerais voir évoluer, ce serait l’aspect mobilité, avoir plus de transport, développer des transports plus écologiques. Tout ce qui fait en sorte de se déplacer sans avoir besoin d’utiliser sa voiture ».

« Plus qu’une ville nouvelle, c’est une ville culturelle. La bibliothèque, la médiathèque… Ça permet de bien étudier, dans de bonnes conditions ».

« Le rural, l’urbain… Que ce soit cohérent, mélangés l’un à l’autre. Il faut trouver le juste milieu ».

Les « persona », une méthode originale pour les ateliers mixtes et interne

Les 26, 30 et 31 janvier, deux ateliers mixtes et un atelier interne ont réuni 125 participants. Les ateliers mixtes ont mobilisé des acteurs des milieux économiques, associatifs et éducatifs. Quant à l’atelier interne, il a fait participer les agents de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Retour sur les ateliers participatifs SQYdemainAtelier mixte autour du projet de territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines© J.J. Kraemer - Photothèque SQYPour animer ces ateliers, une méthode ludique : celle des « persona ». Il s’agissait de proposer aux participants de réfléchir collectivement aux problématiques rencontrées par des personnages fictifs, habitants et usagers du territoire.

L’objectif de cette méthode: faire émerger une « intelligence collective » en permettant aux participants d’imaginer les contraintes et les problématiques rencontrés par tous les profils-types de Saint-Quentinois.

C’est là tout le sens du projet de territoire : envisager « SQY demain », un territoire porté vers l’avenir et capable de prendre en compte tous les parcours, si divers, de ses habitants. Un projet d’envergure à suivre : dans les prochains mois, les douze maires des communes de Saint-Quentin-en-Yvelines décideront des grandes orientations de la communauté d’agglomération pour les années à venir...

Lire sur notre site : SQYdemain, projet de territoire

Partager cet article :

Haut de page