Retour sur la soirée de lancement du Projet de territoire

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 01 Déc. 2016 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

Mardi 29 novembre, 400 personnes, issues du monde de l’entreprise, des associations, des conseils municipaux des communes de l’agglomération, ont répondu à l’invitation de Saint-Quentin-en-Yvelines pour le lancement de l’élaboration du Projet de territoire.

Comme l’a déclaré à plusieurs reprises Michel Laugier, président de SQY, le but de cette soirée n’était pas de présenter un projet déjà abouti, mais d’expliquer la démarche de construction de ce document qui se fera en pleine concertation avec les habitants et les acteurs du territoire.

En effet, le Projet de territoire « SQY Demain » a pour objectif de donner du sens, de la cohérence et une meilleure lisibilité aux actions menées conjointement à l’échelle des communes et de l’intercommunalité. Catalyseur des énergies locales, le Projet de territoire va fixer de grandes orientations, validées par l’ensemble des élus, dans différents secteurs stratégiques et leur déclinaison en plan d’actions. Joséphine Kollmannsberger, 1re vice-présidente de SQY en charge de l’élaboration du projet a présenté les différentes phases de construction du projet et l’esprit qui doit le porter. Après un temps de collecte des avis de Saint-Quentinois via les réseaux sociaux, vont suivre la réalisation d’un diagnostic et la définition des grandes orientations.

Soirée présentation projet de territoire © photothèque SQY - J.J. KraemerPour Joséphine Kollmannsberger, « la notion de partage est importante pour dépasser les clivages. Il faut une vision partagée de l’avenir. Il faut s’inscrire dans le temps et l’espace pour donner une meilleure visibilité à Saint-Quentin-en-Yvelines. Pour cela, nous devons nous doter d’un outil stratégique : le Projet de territoire.
Il nous faut raisonner à l’échelle du territoire intercommunal, pas à celle des égos personnels ou de nos seules communes. Le Projet de territoire servira de colonne vertébrale à tous les futurs documents cadres de l’agglomération. La réussite de Saint-Quentin-en-Yvelines repose sur une qualité de vie développée depuis 45 ans et qu’il nous faudra préserver».

Au moment des échanges avec la salle, un habitant s’est interrogé sur la prise en compte de l’histoire de nos territoires et des actions déjà engagées par le passé. Michel Laugier s’est voulu rassurant,
« Nous ne partons pas d’une feuille blanche pour établir notre Projet de territoire. Les communes qui nous ont rejoints en janvier 2016 pour former le nouveau périmètre de SQY ont également une histoire.
Soirée présentation projet de territoire © photothèque SQY - J.J. KraemerNous n’allons pas démolir ce qui a été fait pour construire le projet, au contraire ! Nous allons nous nourrir de ces expériences. Il faut aujourd’hui faire des choix mieux orientés, différents, qui correspondent à l’évolution de notre territoire et des moyens qui sont les nôtres aujourd’hui et qui ne sont plus aussi importants que ceux que l’on a pu connaître par le passé. »

Inviter à s’exprimer sur cet important dossier qui aura un impact au niveau départemental et régional, Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines, a d’abord souligné la réussite et l’exemplarité de notre territoire avant de présenter les enjeux du projet. « Ce territoire est né dans une autre époque, un autre siècle, celui de l’exode rural qu’il a fallu organiser en créant les Villes nouvelles autour de Paris, il y a 45 ans. On peut s’accorder à dire que Saint-Quentin-en-Yvelines est la plus réussie d’entre elles. Mais ce succès peut aujourd’hui être remis en cause. Nous devons prendre en compte un monde qui a changé, où les métropoles sont en concurrence les unes contre les autres au niveau international.
Soirée présentation projet de territoire © photothèque SQY - J.J. KraemerNous sommes
[le département des Yvelines] en périphérie de la métropole parisienne, ce qui peut nous fragiliser. Il faut donc réinventer les schémas territoriaux, à l’échelon intercommunal, mais aussi, comme nous le faisons, à l’échelle du département avec l’idée du mariage avec les Hauts-de-Seine. Il faut une meilleure adéquation entre l’outil départemental et les territoires. C’est pourquoi nous voulons passer des contrats avec les territoires pour fixer des objectifs stratégiques et apporter les moyens nécessaires à leur réalisation. » 

Calendrier prévisionnel:

  • Novembre 2016 à février 2017 : réalisation du diagnostic et définition des enjeux de ce nouveau territoire à douze communes.
  • Février à avril : définition de la stratégie territoriale et des grandes orientations futures.
  • Avril à juin : déclinaison de la stratégie en un programme d’actions concrètes.
  • Juin-juillet 2017 : adoption du projet de territoire en conseil communautaire.
  • Novembre 2016 à juin 2017 : concertation et réunions publiques avec les Saint-Quentinois.

Transcription de la vidéo : SQY un projet de territoire pour l'agglomération de demain

[Journaliste de TVFIL78]
Ils étaient plus de 350 spectateurs au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines pour la soirée de lancement du projet de territoire. Le but, améliorer la vie des Saint-Quentinois, un projet auquel les habitants pourront participer.

[Joséphine Kollmannsberger - 1re vice-présidente (LR) en charge du projet de territoire]
Je pense qu'on sera plutôt en information directe avec des ateliers, des tables rondes, pourquoi des séminaires, des rencontres véritablement en lien direct avec la population, avec les partenaires.
Moi je serais ravie de rencontrer les entreprise et puis aussi l'université et pourquoi pas les associations. Tout ça aussi en lien et en partenariat avec le Codesqy.

[Journaliste de TVFIL78]
Le projet de territoire aura pour objectif d'améliorer les transports, les logements, la circulation ou encore le bien-être des Saint-Quentinois.
Pour y arriver, les 12 communes de l'agglomération doivent travailler ensemble.

[Michel Laugier - Président (LR) de SQY]
Nous étions 7 avant, pas forcément aussi avec les mêmes appartenances politiques, en tous cas je crois que ce qui est bien, ensuite, c'est que justement c'est la somme de ces différences qui font que ensuite on peut bâtir quelque-chose de tout à fait cohérent.

[Journaliste de TVFIL78]
L'événement s'est déroulé en présence de Pierre Bédier, le président du Conseil départemental des Yvelines, il  salue les initiatives.

[Pierre Bédier - Président (LR) du Conseil départemental des Yvelines]
Nous sommes très favorables à ce projet de territoire parce que Saint-Quentin, c'est une formidable réussite, sur les 50 dernières années c'est incontestable. C'est sans doute, les experts le disent, les observateurs... la ville nouvelle la plus réussie de toutes les villes nouvelles mais elle correspond à un modèle d'autrefois.
Le modèle d'autrefois qui était le modèle de l'exode rural où il fallait organiser la ville. Désormais la ville est a peu près organisée mais surtout la ville elles est en compétition, elles est devenue métropole et elles est en compétition avec les autres métropoles du monde.

[Journaliste de TVFIL78]
Avec le projet de territoire, Saint-Quentin-en-Yvelines prépare son avenir. Durant l'année plusieurs réunions seront organisées dans les communes Saint-Quentinoises, si vous souhaitez donner votre avis sur le sujet, rendez-vous sur le site de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Partager cet article :

Haut de page