Les artisans à l’honneur ce week-end !

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 31 Mars 2016 - Mis à jour le 22 Octobre 2018

Ils sont tous les trois artisans, passionnés par leur art et ils ouvrent leur atelier ce week-end (de vendredi 1 avril à dimanche 3 avril) à SQY à l’occasion des journées européennes des métiers d’art. Découverte.

Jean Guevel : "la passion de la terre"

Jean GuevelJean Guevel© Photothèque SQY - C. LautéJean Guevel travaille dans le lieu idyllique et inspirant des Granges de Port-Royal à Magny-les-Hameaux. Son atelier de poterie est à la fois dédié à l’apprentissage pour une douzaine d’élèves et à la création.

« La poterie est pour moi une véritable passion. Le maniement de la terre c’est quelque chose qui fait du bien », confie Jean Guevel. Ancien comédien, metteur en scène de théâtre, il se reconvertit il y a quelques années pour être potier à plein temps. Après une formation de tourneur en céramique, il décide de se consacrer pleinement à l’atelier de Port Royal. « Je fais des bols, des vases et des sculptures en émail et en céramique. Je m’intéresse aux effets de matières et j’aime créer des formes innovantes. J’aime aussi travailler les engobes, une terre dans laquelle je mélange des oxydes, les couleurs entrent dans la matière et changent à la cuisson. »

Actuellement, en parallèle des cours et de ses créations, Jean travaille avec la terre issue de Port-Royal pour refaire la vaisselle de l’époque dont certaines pièces ont été retrouvées sur le site. « Je fabrique des petites assiettes en m’appuyant sur les modèles du centre de ressources du musée. Ensuite je ferai des pots, des bols, des pichets. »

Toutes les créations sont cuites sur place dans un petit four installé derrière les grandes tables et les deux tours de potiers. Pour les Journées européennes des métiers d’art, l’atelier sera ouvert à tous pour une démonstration de l’art du potier. « Le but c’est de faire découvrir la poterie. Les gens pourront manipuler la terre et je leur apprendrai les gestes de base. » L’atelier est ouvert aux adultes et aux enfants.

Atelier des Granges,
Musée des Granges de Port-Royal, Magny-les-Hameaux www.atelierdesgranges.fr 
Tél. : 06 32 75 74 71

Elise Tunstall : découvrir l'art du bois

Elise TunstallElise Tunstall© Photothèque SQY - C. LautéLorsque que vous entrez dans son atelier d’ébénisterie à Plaisir, c’est d’abord son sourire chaleureux qui vous accueille. Élise Tunstall est l’une des rares ébénistes femmes à diriger son atelier. Pour elle, le travail du bois, c’est une histoire de famille.

« Mon père est ébéniste. J’ai grandi dans son atelier avec les copeaux et les meubles », confie t-elle en riant. Née en Belgique, d’un père Anglais et d’une mère Belge, c’est en suivant son mari qu’elle s’installe en France. Elle ouvrira son atelier en 2011. « Après un diplôme d’aménagement d’intérieur, j’ai fait mon apprentissage en ébénisterie avec mon père. Il m’a transmis l’amour du métier et des beaux meubles. » Dans son atelier, Élise conçoit des meubles sur mesure, donne vie à des projets de clients, restaure des meubles anciens et créé quelques pièces personnelles design. « Je travaille aussi le plaquage, la marquèterie, je répare des meubles ou je refais des boiseries. J’aime le bois car c’est une matière vivante. »

L’engouement du relooking des meubles aidant, Élise travaille aussi pour redonner une deuxième vie à du mobilier passé de mode en le patinant ou le peignant. Pour les Journées européennes, Élise a décidé de montrer des outils anciens d’ébénisterie en expliquant leur utilisation. « Je montrerai aussi aux visiteurs plusieurs essences rares de bois comme celui de violette, de rose ou Lamourette. Je ferai une démonstration sur un meuble de restauration. Ces Journées sont importantes car elles permettent au public de découvrir les savoirs-faire artisanaux, ça peut aussi susciter des vocations ! La transmission est essentielle ».

L’ébénisterie d’Elise
Passage Paul-Langevin, ferme des Ebissoires, Plaisir
www.ebenisterie-elise.com 

Pascale Marcerou, la déco et la tapisserie

Pascale Marcerou tapissière à SQYPascale Marcerou© Photothèque SQY - C. LautéPascale Marcerou a des mains en or ! Depuis toute petite elle bricole, crée des objets… Cette appétence devait un jour devenir un métier. « Au départ, j’étais maquettiste dans les métiers du livre et la publicité. Un jour j’ai profité d’un plan de licenciement pour faire une formation de tapisserie à l’école Boulle et faire ce dont je rêvais depuis si longtemps ! »

Passionnée de brocante, elle se destine d’abord à la restauration de meubles achetés puis revendus. C’est en 2004 qu’elle ouvre son atelier de tapisserie décoration à Coignières. « Je fais du conseil en décoration, en réaménagement d’espace et surtout je restaure des fauteuils, des chaises et je réalise tout ce qui a un rapport avec le tissu, des rideaux, des housses de canapé. » Ainsi, un fauteuil voltaire se voit complétement relooké avec un tissu zèbre ou retrouve son aspect d’antan avec un tissu ancien.

« Chaque pièce est unique. Quand je restaure un fauteuil, je peux entièrement refaire l’assise avec les ressorts et les sangles et même réparer des pieds ou des bras du meuble. Le plus souvent je lui donne une nouvelle jeunesse juste en changeant son tissu. J’aime redonner une âme aux meubles.»

Dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art, Pascale Marcerou a prévu de montrer des tissus très anciens qui étaient brodés. « Je montrerai aussi le travail de restauration des fauteuils, les outils et les matériaux utilisés. »

Tapisserie Décoration
Pascale Marcerou
4, rue de la Mairie, Coignières
Tél. : 01 30 49 16 30

Partager cet article :

Haut de page