Menu

Plan Local de Déplacements de Saint-Quentin-en-Yvelines : des objectifs ambitieux

Imprimer Zoomer Dézoomer

Partager cet article :

Posté le 29 Nov. 2012 - Mis à jour le 8 Novembre 2016

En novembre 2014, la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines était la 1re collectivité d'Île-de-France à avoir approuvé son PLD révisé. Ce document de référence définit la politique du territoire en matière de transports et déplacements pour les prochaines années, avec un objectif général de mobilité durable.

Un scénario ambitieux

Parce que la question des déplacements est l’affaire de tous, durant plusieurs mois, la Communauté d’agglomération a associé à l’élaboration du PLD tous les acteurs concernés : région, département, communes, associations, représentants des habitants et des entreprises, transporteurs...

Téléchargez :

Plan Local de Déplacements 2014 de Saint-Quentin-en-Yvelines

Ensemble, ils ont fait le choix d'un scénario ambitieux, en faveur de l’usage des transports collectifs, du vélo et de la marche à pied, avec 2 préoccupations majeures : améliorer la qualité de vie et renforcer l’attractivité économique.

Le PLD est en conformité avec la stratégie régionale d’organisation des déplacements définie dans le Plan de Déplacements Urbains d’Ile-de-France, qui prévoit de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 dans un contexte de croissance globale des déplacements de 7%.

6 thématiques

Dans ce cadre, le PLD présente sous forme de fiches actions l’ensemble des projets qu’il est proposé de réaliser dans les prochaines années, autour de 6 thématiques :

  • Rendre les transports collectifs plus attractifs
  • Favoriser les modes actifs
  • Agir sur la circulation automobile
  • Mettre en place une politique de stationnement à l’échelle de l’agglomération
  • Organiser les flux de marchandises
  • Communiquer, informer et former efficacement l’ensemble des publics

Des projets d’envergure

On peut citer quelques exemples de réalisations : création d’une vélostation en gare de Saint-Quentin-en-Yvelines/Montigny, mise en place de l’information en temps réel aux arrêts de bus, restructuration de certains carrefours routiers, réaménagement de ponts pour faciliter les déplacements entre l’est et l’ouest de l’agglomération en permettant aux bus de desservir plus directement les pôles de l’agglomération et aux vélos de traverser en toute sécurité...

L’agglomération rappelle que les changements de comportements ne se feront pas sans la réalisation de projets de transports collectifs majeurs pour les Saint-Quentinois comme :

  • La réalisation de la ligne 18 du métro du Grand Paris avant 2030, nécessaire pour relier le monde de la recherche situé à l’est du Plateau de Saclay au tissu économique très dense situé à l’ouest,
  • L’amélioration de l’offre existante sur les lignes N et U, et les RER B et C, leur sous-dimensionnement étant problématique pour inciter les salariés venant travailler tous les jours à Saint-Quentin-en-Yvelines à emprunter les transports collectifs,
  • L’arrêt des TER Centre pour offrir une desserte express vers et depuis Saint-Quentin-en-Yvelines,
  • Le prolongement prévu du RER C jusqu’à Coignières,
  • Le raccordement de la tangentielle ouest à Saint-Quentin-en-Yvelines,
  • La réalisation d’un réseau de bus en voies réservées avec l’aide du STIF, du Conseil Général des Yvelines, de la Région Ile-de-France, pour rendre les temps de parcours en bus sur l’agglomération compétitifs vis-à-vis de la voiture.

Partager cet article :

Haut de page
Top