Maison Aleperel renaissance page
  • Publié le 14/08/2020
  • Mis à jour le 18/08/2020

Economie

Alpérel renaît de ses cendres

Après l’incendie criminel de ses ateliers de production à La Verrière, le fabriquant de glaces artisanales Alpérel a dû tout reconstruire. Aujourd’hui, le succès est de nouveau au rendez-vous.

Maison Alperel Karima Rafik portrait
Karima Rafik, Maison Alperel

Il en aura fallu du courage et de l’énergie pour repartir. Karima Rafik, la directrice générale de l’entreprise de glace artisanale Alpérel en a à revendre ! « C’est vrai qu’au début j’ai cru à une blague. En une nuit, tout a été détruit », raconte la jeune entrepreneuse. C’était le 23 août 2019.

« Il a fallu se relever très vite, ce que nous avons fait grâce à l’accompagnement de notre assurance. Quand on travaille avec la grande distribution, les places dans les linéaires sont chères. Une course contre la montre s’est engagée pour produire et pouvoir livrer les magasins. » Karima s’adresse alors à tous les partenaires économiques, le Département, la Région, SQY, pour trouver un nouveau local. « J’ai reçu un coup de fil du directeur de Metro à Trappes qui m’a proposé de me louer à un tarif très intéressant des locaux situés en face de sa surface de vente. Nous les avons aménagés et en quatre mois nos glaces artisanales étaient de retour dans les bacs ! »

Si Alpérel cherche toujours son nouvel atelier, une chose est certaine, l’entreprise restera dans les Yvelines, de préférence à SQY.

« Je suis très attachée à ce secteur, car d’une part tous mes salariés y habitent, et ensuite nous avons construit l’ADN de notre entreprise sur la production de qualité en circuit court avec des produits locaux. Le lait vient de la ferme de Grignon, le café vient d’un torréfacteur de Buc, les yaourts sont produits dans les Yvelines… »

Engagée pour la production locale en circuit court

Pendant les mois d’arrêt, Alpérel continue malgré tout à créer de nouvelles recettes dans l’atelier de son artisan glacier partenaire MOF en Normandie. « Nous avons aussi profité de cette période pour imaginer un nouveau packaging, plus en adéquation avec l’ADN de la marque. Nous voulions montrer notre engagement pour la production artisanale locale avec une transparence totale sur les produits utilisés et sur une fabrication sans colorants, sans additifs et sans conservateurs. »

Alpérel retrouve son volume de production en pleine crise de la covid 19. L’entreprise ayant récupéré toutes ses enseignes de distribution, la phase de confinement sera une aubaine. « Après avoir acheté les produits de première nécessité, les gens ont eu envie de faire des gâteaux et de manger des glaces. Le beau temps a aidé ! »

Aujourd’hui, l’entreprise tourne à plein régime et Karima ne manque pas de nouveaux projets pour ancrer plus que jamais la marque Alpérel dans les préoccupations environnementales actuelles.

À suivre et surtout à déguster !

Maison Alperel