eau adoucie
  • Publié le 11/05/2020
  • Mis à jour le 11/05/2020

Vie pratique

Covid 19 : le réseau est à nouveau approvisionné en eau adoucie

Privée d’apport d’eau adoucie pendant la période de confinement, faute d’effectif suffisant, l’eau consommée s’est révélée plus dure, sans conséquence sur la santé publique.

pousse verte

Dans le dossier

Covid-19 : Eau et assainissement

La présence du Covid-19 dans les ressources d’eaux destinées à la consommation humaine est très peu probable : le virus se transmet de manière interhumaine.
 

OMS,
Organisation mondiale de la santé

Depuis le début du confinement, certains habitants ont constaté que l’eau du robinet était plus dure et plus chlorée. Pourtant, le coronavirus ne se transmet pas par l’eau, mais uniquement entre personnes, par la toux, les éternuements, les mains.

Une reprise progressive de l’adoucissement de l’eau

Les effectifs réduits disponibles à l’usine de production Aquavesc de Louveciennes, sont déployés sur les traitements de base, ce qui a conduit à suspendre provisoirement l’unité d’adoucissement, en service depuis mars 2017. Ce traitement sera rétabli progressivement dès aujourd’hui, mardi 11 mai, jusqu’à un retour complet à la normale.

Sur le terrain, les équipes disponibles interviennent exclusivement et en urgence lors de ruptures de canalisations.

Le traitement spécial, légèrement plus chloré qu’à l’habitude, dont a bénéficié l’eau du robinet répond uniquement à une logique de distribution de l’eau.

Un débit moins important

Le syndicat des eaux Aquavesc, installé à Louveciennes, indique que la consommation d’eau a diminué pendant la période de confinement, comme en période estivale. Le débit ayant été réduit, l’eau potable reste plus longtemps dans les canalisations, ce qui conduit à augmenter légèrement la teneur en chlore, pour éliminer tout risque de pollution, sans lien avec le Covid19.

Syndicat des eaux AQUAVESC