Illumination Arcad eLac CL151
  • Publié le 24/07/2020
  • Mis à jour le 26/07/2020

Loisirs

Eté 2020 - Illuminations sur les arcades du Lac de La Sourderie tous les soirs

Pour fêter les 40 ans de la construction de Ricardo Bofill des arcades sur le Lac de la Sourderie, à Montigny-le-Bretonneux, RDV tous les soirs en juillet et août pour les illuminations à la tombée de la nuit.

    Illumination Arcade Lac CL115
    Ⓒ C. Lauté - Sqy
    Illumination Arcade Lac CL123
    Ⓒ C. Lauté - Sqy
    Illumination Arcade Lac CL151
    Ⓒ C. Lauté - Sqy
    Illumination Arcade Lac CL153
    Ⓒ C. Lauté - Sqy
    Illumination Arcade Lac CL162
    Ⓒ C. Lauté - Sqy

C’est un rendez-vous qui marque la reprise des festivités dans la ville, tout en garantissant des rassemblements où les personnes seront correctement espacées, davantage qu’avec un feu d’artifice.
 

José Cachin,
Adjoint au maire de Montigny-le-Bretonneux, chargé de la culture et l’évènementiel.

Magnifier le quotidien

Ricardo Bofill a largement diffusé ses monuments néo-classiques en Espagne et en France (Les Espaces d'Abraxas à Marne-la-Vallée, quartier Antigone à Montpellier, Les Échelles du baroque dans le quartier Montparnasse...).

L'architecte s'inspire en effet du site de Saint-Quentin-en-Yvelines et de l'histoire locale (Versailles, jardins de Lenôtre) pour mener à bien ses réalisations qui doivent permettre à tous de vivre dans des oeuvres d'art. Formes historiques alliées à des matériaux modernes (éléments préfabriqués, béton architectonique) le défi est osé et le résultat surprenant : il révolutionne le logement collectif et social.

Repères

  • Fin des années 60 : naissance du courant postmoderne.
  • De 1978 à 1982 : réalisation des Arcades du lac et du Viaduc.
  • 16 hectares : superficie du plan d'eau de la Sourderie.
  • 674 : nombre de logements.
  • 1986 : sortie de terre des Temples et Templettes, nouvelle opération de 200 logements réalisée par Ricardo Bofill. Elle vient compléter la première et accentuer l'impression de « Versailles du peuple ».