Ferme Delalande bando
  • Publié le 27/10/2020
  • Mis à jour le 27/10/2020

Vie pratique

Ferme de Romainville : le pari du circuit court

Une vocation paysanne chevillée au coeur, . Installé en 2019 sur la plaine de Magny-les-Hameaux, Jonas Delalande forme avec sa femme Mélanie la 5e génération de la ferme de Romainville et mise sur le circuit court pour faire connaître son savoir-faire.

Jonas Delalande Ferme de Romainville Portrait
Ⓒ G. Robin - Photothèque SQY

« Tout petit, j’adorais passer des heures sur le tracteur familial. Aujourd’hui encore, c’est dans les champs que je me sens vraiment à ma place… Ce métier, je l’adore ! », confie le trentenaire avec un large sourire. C’est sur les bancs de l’école supérieure d’agriculture, à Angers, que le jeune Magnycois rencontre Mélanie, pétillante Nantaise fille et petite-fille de commerçants. Ensemble, ils se lancent dans la vie active… mais pas question de mettre la charrue avant les boeufs !

Agriculteur, un métier passion

Jonas et Mélanie gagnent en expérience, travaillant d’abord comme commerciaux – lui pour des agriculteurs, elle, des restaurateurs – à La Rochelle, puis Paris, avant de reprendre la ferme familiale en janvier 2019. « Quand mon père a pris sa retraite, les choses se sont faites naturellement. J’ai pris la suite, mais il continue à venir nous aider. C’est un métier qu’on ne quitte jamais vraiment. Mon grand-père a 90 ans et il fait toujours les moissons à Chevreuse… »

Se diversifier pour mieux s’enraciner

Le jeune agriculteur cultive des céréales (blé, maïs, orge), du colza et deux hectares de lentilles vertes en agriculture raisonnée. « La récolte 2019 a été bonne. Cette année, en revanche, les conditions ont été catastrophiques avec une alternance de grand sec et d’excès de pluie. On s’est fortement endettés pour se lancer et là, on a 30 à 40 % de perte… », déplore-t-il. Pourtant, loin d’entamer leur motivation, ce revers a donné un coup d’accélérateur à leur projet.

« On a décidé de diversifier notre activité en transformant nos produits sur place – farine, huile, miel car Jonas est aussi apiculteur – et en ouvrant les portes de la ferme au public », explique Mélanie. Cet été, petits et grands ont ainsi pu se « perdre » au coeur d’un labyrinthe de maïs de 2 hectares avant de caresser chèvres naines et ânesses.

Ferme de Romainville Mélanie Delalande page

Le Garde-Manger est ouvert !

Après plusieurs mois de travaux, le couple a ajouté une corde à son arc début septembre en transformant l’ancienne grange – « Un bel espace de 130 m2, dans son jus depuis 70 ans… » – en un point de vente de produits fermiers locaux. Outre une aide de la Région, Jonas et Mélanie ont bénéficié d’un prêt d’honneur de 25 000 € de la plateforme Initiative SQY pour créer ce relais de producteurs en circuit court, baptisé Le Garde-Manger.

« Ce prêt "création initiative" nous a aidés à convaincre les banques et nous a permis de constituer un stock d’environ 600 références pour démarrer, en plus des nôtres : légumes et fruits de saison, viande et charcuterie, fromages, crémerie… », indique Mélanie.

« Les produits proviennent directement des fermes où ils sont transformés, les prix sont fixés en toute confiance par les producteurs eux-mêmes. Nous voulons valoriser le travail et le savoir-faire des agriculteurs en proposant aux consommateurs un panier complet, local et de saison. » À tester d’urgence !

  Ferme de Romainville/ Le Garde-Manger : 1, rue Mathilde-de-Garlande à Magny-les-Hameaux legarde-manger.fr

Le Garde-Manger

  • 1, rue Mathilde-de-Garlande à Magny-les-Hameaux

  • Tél. : 06 29 81 88 18

  • https://legarde-manger.fr/