Alain-Eric JUNE CL253
  • Publié le 09/07/2021
  • Mis à jour le 09/07/2021
  • Sqymag#71

Culture

La culture à SQY par Eric-Alain JUNES, Vice-Président Délégué à la Culture

Comment la politique culturelle portée par SQY a-t-elle su s'adapter pour faire face à cette crise sanitaire ? Retrouvez l'entretien mené avec Eric-Alain JUNES, Vice-Président Délégué à la Culture à Saint-Quentin-en-Yvelines.

À SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES, LA CULTURE N’EST PAS UNE VARIABLE D’AJUSTEMENT.

Éric-Alain Junes,
Vice-Président Délégué à la Culture SQY

AlainJunesCL203
Alain-Eric Junes | Ⓒ C. Lauté - Sqy

Comment la politique culturelle portée par SQY a-t-elle su s'adapter pour faire face à cette crise sanitaire ?

Éric-Alain Junes : Dès avril 2020, les équipements culturels de l’agglomération se sont mobilisés. Nous misons depuis des années déjà sur le numérique, notamment avec le Réseau des médiathèques, et cela a pris tout son sens pendant les périodes de confinement. Outre l’offre numérique, le réseau a mis en place le click and collect avec, là encore, une très forte sollicitation des habitants. La Commanderie a su se réinventer avec les visites virtuelles des expositions, Les Rendez-vous podcasts… À l'instar du Théâtre de SQY, elle a continué à accueillir les artistes (résidence, répétitions…), ce qui était fondamental pour préparer l’après. Le Théâtre - Scène nationale s’est adapté aux contraintes sanitaires et l’action culturelle décentralisée en milieux scolaire et hospitalier s’est poursuivie. Le temps fort des Journées du patrimoine a également été maintenu par le Musée de la ville.

Quel soutien a été apporté aux équipements et associations culturels ?

Je veux, tout d’abord, rendre hommage à la forte mobilisation des associations, avec de très belles initiatives pour répondre aux besoins liés à la crise sanitaire. L’agglomération s’est mobilisée pour soutenir ses associations culturelles. Elle a été un partenaire majeur et bienveillant qui leur a permis de garder la tête hors de l’eau en finançant, par exemple, le report de spectacles. SQY tient à ses associations et à ses lieux de culture. Elle n’en a abandonné aucun dans l’adversité de cette crise.

Quel regard portez-vous sur cet « après confinement » ?

Lorsqu’on voit le retour vers les médiathèques, les salles de spectacle, les cinémas, il est certain qu’il n’y a pas que les terrasses et les restaurants qui ont manqué aux habitants… À Saint-Quentin-en-Yvelines, la culture n’est pas une variable d’ajustement, c’est une « denrée essentielle » ! La dynamique culturelle que nous portons est un formidable levier d’attractivité pour notre territoire. C’est aussi un facteur de proximité, d’échange, de partage, d'enrichissement… Nous devons poursuivre notre action pour ancrer une culture porteuse de valeurs universelles, citoyennes, égalitaires et fraternelles dans le cœur des Saint-Quentinois.