OlivierDebeugnyCL111_une
  • Publié le 26/07/2019
  • Mis à jour le 26/07/2019

Economie

Lingua Custodia : une levée de fonds de plus d’1 million d’euros pour financer son expansion en Europe

Lingua Custodia vient de finaliser une levée de fonds de 1,1 million d’euros. La start-up installée à Montigny-le-Bretonneux, spécialisée dans la traduction automatique de documents financiers, veut en profiter pour s’implanter au Luxembourg où l’écosystème est parfaitement adapté à son offre et envisage à plus long terme de s’implanter en Asie.

OlivierDebeugnyCL111_article
Olivier Debeugny | Ⓒ C. Lauté - Sqy

Cette jeune société, fondée en 2011, a développé le seul système de traduction automatique dédié aux documents financiers. Cela va du rapport annuel de société cotée, au reporting mensuel des fonds de gestion d’actifs, en passant par les notices d’opérations boursières ou les parutions d’économistes et d’analystes financiers Lingua Custodia propose une centaine de moteurs dans neuf langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais, portugais, japonais et chinois) via une plateforme web sécurisée et compte une cinquantaine de clients, parmi lesquels des grands groupes bancaires français et internationaux. Les fonds levés aujourd’hui sont donc destinés à financer en priorité le recrutement d’une équipe commerciale basée au Luxembourg, marché choisi pour l’ouverture de la première filiale à l’étranger prévue en septembre 2019. Ils seront aussi consacrés à investir dans des outils marketing et de service clients afin de soutenir la stratégie commerciale.

Composée d’une équipe de 15 personnes, Lingua Custodia (signifie en latin « le gardien de la langue ») a été reconnue Jeune Entreprise Innovante par le Ministère de la Recherche et labellisée par le Pôle Finance Innovation. Membre fondateur de l’association France Fintech, elle est également membre de la LHoFT (Luxembourg House Of Financial Technology) depuis 2018.

Cette levée de fonds est une étape déterminante dans le développement de Lingua Custodia. Elle valide la qualité de notre recherche et de notre niveau technologique ainsi que la robustesse de nos fondamentaux, socles sur lesquels nous allons pouvoir établir notre position en Europe, avant de nous tourner vers le marché asiatique dans les deux prochaines années.
 

Olivier Debeugny,
Son fondateur et Président