Actualités Saint-Quentin en Yvelines
  • Publié le 28/06/2019
  • Mis à jour le 17/07/2019

Communauté d'agglomération

Participation citoyenne, Saint-Quentin-en-Yvelines saluée par la DRIEE

SQY a été retenue dans le recueil de bonnes pratiques sur la participation citoyenne, publié par la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE). L’agglomération est ainsi citée dans la catégorie « intégrer la participation dans le processus de décision » pour la coconstruction d’une opération d’aménagement à Villepreux (projet du Trianon)

En 2017, la commune de Villepreux a révisé son Plan Local d’Urbanisme (PLU) et y a intégré des secteurs à urbaniser sur

Faire participer les citoyens

lesquels des premiers éléments d’aménagement étaient définis. Un des secteurs concernés était celui du Trianon. Compte tenu de l’ampleur de l’opération, la maîtrise d’ouvrage avait été confiée à Saint-Quentin-en-Yvelines.

L’agglomération a donc eu pour objectif de coconstruire le scénario d’aménagement et de porter la démarche de participation en partenariat avec la commune de Villepreux. Il s’agissait aussi pour l’agglomération de s’assurer de l’acceptabilité sociale du projet. SQY et la commune ont alors mis en place une méthode de concertation, saluée aujourd’hui par la DRIEE. Celle-ci s’est appuyée sur un panel d’outils et d’actions complémentaires :

  • pages web dédiés ;
  • sollicitation des lycéens sur le parvis de leur établissement pour répondre à des enquêtes ;
  • ateliers participatifs utilisant des outils ludiques faisant appel à la créativité des participants auxquels on demandait notamment de construire le quartier à l’aide de légos. Une méthode qui permet une projection dans l’espace qui facilite la compréhension de tous ;
  • réunions publiques ;
  • balade urbaine.

Pour Thierry Essling, 1er adjoint au maire de Villepreux et conseiller communautaire « Des concertations nous en faisions déjà, car c’est un passage obligé, notamment lors de l’élaboration des PLU. Mais jusqu’ici c’était plus de l’information qu’une concertation active. Dans cette démarche, le principal objectif était de permettre la discussion et de mettre en évidence les visions et contradictions que nous avons tous dans nos utilisations de la ville et dans nos souhaits. Cela nous a permis de mieux nous comprendre, mais aussi de nous ouvrir les uns et les autres sur les problématiques quotidiennes, réglementaires, fonctionnelles, etc. et d’en parler à voix haute.

La participation citoyenne, au cœur des décisions de Saint-Quentin-en-Yvelines

D’autres sujets témoignent de la volonté de l’agglomération de placer la participation citoyenne au cœur de son action. C’est notamment le cas de la concertation à venir sur l’étude Centres et Hameaux, qui encadrera l’évolution que souhaitent donner les habitants aux centres bourgs et hameaux du territoire, ou encore celle sur l’Hyper Centre de Montigny-le-Bretonneux, pour ne citer que les plus récentes. Mais parce que Saint-Quentin-en-Yvelines se veut « terre d’innovations », la concertation peut aussi prendre des allures plus « 2.0 ».

C’est ainsi qu’ont vu le jour les plateformes participatives ESQYMO.fr (pour le climat) et Paysage.sqy.fr (pour le paysage), qui, c’est à noter, a fêté début juin sa 200ème contribution pour plus de 1000 votes et 1500 visiteurs depuis son lancement en mars dernier. Ces plateformes ont pour vocation d’impliquer les saint-quentinois dans l’évolution de leur territoire afin d’imaginer ce que SQY sera demain…