PassagePietonsGR122_une
  • Publié le 05/07/2019
  • Mis à jour le 06/09/2019

Vie pratique

Eclairage et feux tricolores

Moderniser l'éclairage public et consommer moins d'énergie.

 

Signalez-nous les dysfonctionnements  

Vous pouvez utiliser l'outil de signalement pour nous faire part des dysfonctionnements que vous observez.  

Faire votre signalement  

Moderniser l'éclairage public

Eclairage LED
Eclairage LED | Ⓒ C. Lauté - Sqy

Pour l'environnement

2018, Saint-Quentin-en-Yvelines investit près de 4 millions d'euros pour entretenir et améliorer le réseau d'éclairage public et en réduire l'impact sur notre environnement.

Un montant qui comprend de nombreuses opérations, telles que :

  • le remplacement des ampoules par des LED permettant de réduire la consommation,
  • la rénovation des armoires basse tension et des postes haute tension…

Schéma directeur d’aménagement lumière

Afin d’assurer la qualité de sa politique de gestion en matière d’éclairage public, SQY se dote prochainement d’un schéma directeur d’aménagement lumière (SDAL). Ce diagnostic permet de dessiner une feuille de route et un planning prévisionnel de travaux et de rénovations : le SDAL, un schéma directeur qui participe à la réflexion Smart city SQY effectif en 2019.

Enjeu énergétique : consommer moins

EntretienEclairagePublic2CL177_article
Ⓒ C. Lauté - Sqy

Garant de la sécurité publique, de l’image et du cadre de vie, l’éclairage public est un enjeu majeur pour la ville. Mais ce service a un coût. Il représente, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 23% de la facture globale d’énergie et 38% de la facture d’électricité d’une collectivité... 

Grand consommateur d’énergie, l’éclairage public est confronté aux enjeux du développement durable. Saint-Quentin-en-Yvelines n’a pas attendu le Grenelle de l’environnement pour s’en préoccuper.

Ainsi, l'obsolescence des équipements et les impératifs du développement durable ont conduit le service à rénover ses installations, en s’appuyant sur les progrès technologiques : utilisation de lampes à basse consommation, de luminaires associés à une optique réfléchissante (doublant l’efficacité), suppression des lampadaires éclairant plus le ciel que le sol…

En rénovant son parc lumineux, la ville économise de l’énergie tout en améliorant son éclairement. « Le but n’est pas de moins éclairer, mais de le faire de manière raisonnée », ajoute l’expert. En s’équipant de platines électroniques, certains quartiers peuvent ainsi bénéficier d’une lumière graduée : plus faible la nuit et plus forte aux heures d’activité, à l’aube et au crépuscule. Autant d’investissements rapidement amortis avec les économies réalisées.

Grâce aux aménagements et aux améliorations apportés, c'est quatre fois moins d’énergie consommée, une durée de vie trois fois supérieure et une maintenance divisée par deux. Au final, tout le monde y gagne : l’environnement et le portefeuille avec une facture énergétique réduite de plus de 50% alors que le nombre de feux a augmenté de 10%.

  • 38350 Points lumineux

  • 151 Carrefours à feux

  • 50% De réduction de consommation énergétique

SQY expérimente l'éclairage intelligent

EclairageLedZoneTestRd36CL133_article
Ⓒ C. Lauté - Sqy

Un projet de recherche collaboratif s'appuyant sur des protocoles et algorithmes cryptographiques légers pour l’Internet des Objets (PACLIDO), porté par un consortium de 8 partenaires, industriels, PME et laboratoires de recherche, coordonné par Airbus CyberSecurity. Il vise à intégrer des fonctionnalités de sécurité dans des objets, sans compromettre leurs performances.

Un éclairage poétique et sécurisant à Guyancourt

Eclairage_guyancourt_parc_centre_ville
Ⓒ Sqy

Le parc du centre-ville poursuit sa transformation et s’anime de multiples couleurs. Ainsi, un nouvel éclairage, inspiré de la roseraie, projette sur le sol de grands pétales colorés.

Le parc est composé d’une succession d’espaces verts conçus à différentes époques et témoignant de l’évolution de la notion de parc urbain. Au cœur du centre-ville, il en est un élément fédérateur, reliant la Base de loisirs à la vallée de la Bièvres. De nombreux artistes sont intervenus sur les lieux.  Son aménagement s’appuie sur une progression entre des espaces très dessinés près du centre jusqu’à un environnement de plus en plus naturel en s’en éloignant.

Conformément à l’idée directrice de l’ensemble du projet, la lumière crée une identité et une ambiance propres à l’ensemble des jardins du parc, tout en mettant l’accent sur quelques points clefs du site, grâce un éclairage spécifique. Le concept de lumière élaboré ici met l’accent sur la sécurité, le balisage piéton et la mise en évidence des perspectives. À l’éclairage fonctionnel le long des allées privilégiant confort visuel et sécurité, vient donc s’ajouter une dimension poétique.