BassinBuissonCL155_une
  • Publié le 05/07/2019
  • Mis à jour le 05/07/2019

Vie pratique

Gestion des bassins

SQY assure la gestion de bassins et étangs qui ont pour la plupart été conçus afin de s’intégrer à votre cadre de vie.

  • 61% D'espaces verts et bleus sur SQY

  • 137 Etangs et bassins soit l'équivalent de 6 piscines olympiques

Les bassins de Saint-Quentin-en-Yvelines, une histoire qui dure...

La présence de ces nombreux bassins a des raisons aussi bien historiques que pratiques. En effet, le plateau de Saint-Quentin-en-Yvelines a été aménagé et utilisé durant le règne de Louis IV pour permettre l’alimentation en eau des bassins du château de Versailles grâce à un réseau complexe d’étangs et de rigoles, dont l’étang de Saint-Quentin est l'un des plus beaux exemples.

La création de la Ville nouvelle, à partir de la fin des années soixante a contribué à remodeler le régime des eaux sur le territoire. De nombreux bassins ont été créés pour répondre à l’imperméabilisation des sols due à l’urbanisation qui a nécessité une régulation des eaux d’eau.

Aujourd’hui, la gestion de cet ensemble (hormis l’Étang de Saint-Quentin qui dépend de la Région Île-de-France) est principalement assurée par deux services de l’agglomération. La direction de l’environnement et du paysage et la direction de la voirie et des infrastructures avec son service eau et assainissement.  

Entretien et gestion des bassins

BassinMagnyHxCL301_article
Bassin de Magny-les-Hameaux | Ⓒ C. Lauté - Sqy

Travaillant en étroite concertation, les services de Saint-Quentin-en-Yvelines entretiennent et valorisent ce patrimoine naturel et paysager. La direction de l’environnement va ainsi concentrer ses efforts sur les abords des bassins en favorisant une gestion naturelle, de type prairial des à-côtés, en entretenant les berges, les cheminements, les pontons et passerelles empruntés par les promeneurs et les pêcheurs.

Saint-Quentin-en-Yvelines fait réaliser tous les ans des campagnes d’analyses sur son réseau d’eaux pluviales afin d’optimiser ses actions en terme de contrôle de conformité des branchements et de réhabilitation des bassins de rétention selon un programme pluriannuel. Cette réhabilitation inclura le curage des sédiments et la réfection des berges par la mise en place de techniques de phytorémédiation.

Le prestataire de Saint-Quentin-en-Yvelines, la SEVESC, effectue un passage pour le ramassage des flottants et autres déchets tombés dans le bassin selon un calendrier défini. Les bassins les plus fréquentés peuvent ainsi faire l’objet de trois passages hebdomadaires.

Un contrôle écologique permanent

Les services de SQY (eau et assainissement et environnement et paysage), travaillant en pleine concertation, veillent à la qualité de l’eau et s’assurent que les bassins de l’agglomération jouent bien leur rôle de gestion hydraulique. Pour cela, l’agglomération, à l’aide d’un prestataire, vérifie l’état des berges, des digues et entretient le système de vannes qui permet de réguler le réseau hydraulique. Un suivi écologique de la qualité de l’eau est développé depuis 2001 de retenue, des arrivées et des exutoires d’eaux pluviales.

SQY est particulièrement vigilant pour lutter contre l’envasement de ses bassins qui peut causer de nombreux problèmes. Parmi les chantiers menés, le désenvasement du bassin des Graviers (à Voisins-le-Bretonneux), des bassins de la Muette et de la Nouvelle Amsterdam (à Élancourt), la réhabilitation des berges pour créer des habitats favorables au développement de la biodiversité.

Bassins et étangs saint-quentinois font partie intégrante d’un réseau écologique cohérent appelé trame verte et bleue. Derrière cette appellation, on retrouve surtout la volonté de Saint-Quentin-en-Yvelines de mieux connaître, de préserver et de valoriser ses espaces naturels. Si l’intérêt écologique de ces espaces semble évident (poumon de verdure, refuge pour de nombreux animaux…), ils sont aussi entretenus pour permettre aux habitants de pratiquer des activités sportives, de loisirs (la pêche) ou encore pédagogiques avec par exemple l’Office pour les insectes et l’environnement (OPIE) ou la réserve naturelle de l’Île de loisirs…

Un rôle essentiel pour éviter les inondations

C’est lors des forts épisodes pluvieux que les bassins de rétention d’eau de Saint-Quentin-en-Yvelines montrent toute leur utilité. Au plus fort des intempéries, le bassin de Bois-Robert, à Guyancourt, délestait plus de 360 litres d’eau par seconde au lieu des 180 habituels. En alerte, la direction de la voirie et des infrastructures a géré sur le terrain, 7 jours sur 7, les ouvrages d’eaux pluviales du territoire. C’est grâce au travail fait en amont par le service eau et assainissement (collecteurs d’eaux de bonnes dimensions, réseau propre, télésurveillance des bassins, connaissance précise du fonctionnement des ouvrages…) que la situation a pu être contrôlée tout au long des intempéries.

A lire également